Commander

16

Histoire, Géographie, Éducation civique 4e

Leçon

Transports maritimes et échanges de marchandises dans le monde

Leçon

A. La croissance des échanges de marchandises, au cœur du processus de mondialisation

  • Depuis plusieurs dizaines d'années, les échanges de marchandises connaissent une croissance sans précédent (doc. 1). Cette augmentation concerne les vracs (hydrocarbures, charbon, céréales, etc.) mais aussi les autres marchandises, notamment les produits manufacturés.
  • Les pôles de la Triade jouent un rôle déterminant dans l'augmentation des échanges (carte p. 219). Cette croissance a pour conséquence la création d'un réseau organisé à l'échelle mondiale, reliant les pôles de production aux pôles de consommation (chapitre 15). Trois routes maritimes concentrent ainsi plus de la moitié des trafics de marchandises (carte p. 219).

B. Les transports maritimes, principaux vecteurs des échanges mondiaux

  • Les transports maritimes jouent un rôle essentiel au sein de ces échanges. Leur coût est très inférieur à celui des transports terrestres, et ils consomment peu d'énergie.
  • L'utilisation des conteneurs a permis de raccourcir considérablement les temps de chargement et de déchargement des navires et a rendu beaucoup plus rentable ce mode de transport.
  • La mondialisation s'est accompagnée d'une mutation importante des transports maritimes à l'échelle mondiale. L'organisation en hub and spokes contribue à modifier la hiérarchie mondiale des ports au profit de quelques ports principaux (doc. 2).

C. Canaux et détroits, des points de passage stratégiques

  • Quelques canaux et détroits constituent des lieux stratégiques (carte p. 219). Ce sont tous des passages relativement étroits dans lesquels circulent des volumes très importants de marchandises.
  • Certains de ces passages comme le canal de Panama font l'objet d'aménagements, en vue de faciliter le passage de navires à plus gros gabarit (doc. 3 et 4). Nombre d'entre eux sont confrontés à une pollution importante (doc. 6),ainsi qu'au problème de la piraterie.

Documents

 

{"id":"2932","resType":"illus","gutType":"63","title":"L'\u00e9volution des \u00e9changes internationaux","datas":{"credits":"","license":"0","source":"","caption":"","description":"Titre : La croissance continue des exportations mondiales aux XXe-XXIe si\u00e8cles (en millions de dollars)\r\n\r\nReprendre la PJ. Faire commencer le graphique en 1963. Le continuer en rajoutant les donn\u00e9es suivantes (donn\u00e9es = exportations mondiales, en millions de dollars)\r\n \r\n2002 : 6270\r\n2005 : 10159\r\n2008 : 15717","thumb":"\/upload\/deborah\/thumb.small.p15snqhn1p9sh47vvn99p7hkm1.jpg","medium":"\/upload\/deborah\/p15snqhn1p9sh47vvn99p7hkm1.jpg","max":"\/upload\/deborah\/max.p15snqhn1p9sh47vvn99p7hkm1.jpg","comments":null},"rubric_order":""}
{"id":"2934","resType":"illus","gutType":"63","title":"L'\u00e9mergence de hubs portuaires","datas":{"credits":"","license":"0","source":"http:\/\/www.people.hofstra.edu\/geotrans\/eng\/ch1en\/conc1en\/coststructurehubandspoke.html","caption":"","description":"Ce brief n'est pas clair : je l'ai traduit en visuel dans la 2e pj, tu peux la suivre directement.\r\n\r\nTitre : Organisation des ports : comparaison du mod\u00e8le traditionnel (\u00e0 gauche) et du mod\u00e8le en hubs and spokes (\u00e0 droite)\r\n\r\nL\u00e9gende : \r\n1) Les ports\r\nPort majeur ( \u00e0 mettre en plus gros et figur\u00e9 diff\u00e9rent)\r\nPort moyen\r\nPort secondaire\r\n\r\n2) Les flux \r\nFlux majeurs (plus gros )\r\nFlux secondaires\r\n\r\n3) Les co\u00fbts\r\n3000 : Co\u00fbt du transport (en dollars)\r\n\r\nlaisse tomber le brief qui suit : \r\n\r\nIl s'agit de mettre en avant l'organisation en hub and spokes de la fa\u00e7on la plus simplifi\u00e9e possible en montrant la hi\u00e9rarchisation des ports.\r\n\r\nDans les 2 mod\u00e8les les ports de la c\u00f4te de gauche portent les lettres de A \u00e0 E, ceux de droite portent les num\u00e9ros 1 \u00e0 5.\r\nDans le mod\u00e8le A intitul\u00e9 \"Organisation traditionnelle\", tous les ports sont moyens et les flux secondaires. Dans le second intitul\u00e9 \"Organisation en hub and spokes\", les ports C et 3 sont majeurs, les autres sont secondaires. Le flux A-3 est majeur. Les autres sont secondaires.","thumb":"\/upload\/deborah\/thumb.small.p15snqr9ifk1ft133vvg8r1r8o1.jpg","medium":"\/upload\/deborah\/p15snqr9ifk1ft133vvg8r1r8o1.jpg","max":"\/upload\/deborah\/max.p15snqr9ifk1ft133vvg8r1r8o1.jpg","comments":null},"rubric_order":""}
Le canal de Panama au niveau de l'écluse Gatun

Certains passages du canal de Panama sont devenus trop étroits pour les nouveaux navires. C'est ce qui explique les travaux d'aménagement en cours. Jon Arnold Images Ltd / Alamy

{"id":"6680","resType":"image","gutType":"61","title":"Le canal de Panama au niveau de l'\u00e9cluse Gatun","datas":{"credits":"Jon Arnold Images Ltd \/ Alamy","origine":"http:\/\/alamy.com\/image-details-popup.asp?pv=1&stamp=2&imageid={FFB52B54-B320-4046-A923-F8DD4615D955}&p=1097&n=292&orientation=15&pn=1&searchtype=0&srch=foo%3dbar%26st%3d0%26qt%3dpanama%2520canal%26lic","license":"","source":"Certains passages du canal de Panama sont devenus trop étroits pour les nouveaux navires. C'est ce qui explique les travaux d'aménagement en cours.","caption":"","thumb":"\/upload\/deborah\/thumb.small.B07FTD.jpg","medium":"\/upload\/deborah\/B07FTD.jpg","max":"\/upload\/deborah\/max.B07FTD.jpg","title":"","comments":null,"delivery_comments":null},"rubric_order":""}
{"id":"2935","resType":"map","gutType":"62","title":"Les travaux d'extension du canal de Panama","datas":{"credits":"","license":"","source":"http:\/\/abonnes.lemonde.fr\/web\/stk\/infog\/0,47-0@2-3222,54-827547,0.html","caption":"","description":"REALISATION DE LA CARTE\r\nReprendre la carte en PJ.\r\n\r\nCette carte a pour objectif de pr\u00e9senter le canal comme un lieu strat\u00e9gique du commerce mondial et de pr\u00e9senter la logique des travaux du canal (approfondissement, \u00e9largissement).\r\n\r\nNe pas repr\u00e9senter la coupe, c'est une infographie.","thumb":"\/upload\/deborah\/thumb.small.p15snc7em6q7614irn8to20s1.png","medium":"\/upload\/deborah\/p15snc7em6q7614irn8to20s1.png","max":"\/upload\/deborah\/max.p15snc7em6q7614irn8to20s1.png","comments":null},"rubric_order":""}
{"id":"8375","resType":"illus","gutType":"63","title":"Coupe du canal de Panama","datas":{"credits":null,"license":"0","source":"0","caption":null,"description":"","thumb":"\/upload\/deborah\/thumb.small.p15snqrtgj1vng1b6tlmu1okhfn21.jpg","medium":"\/upload\/deborah\/p15snqrtgj1vng1b6tlmu1okhfn21.jpg","max":"\/upload\/deborah\/max.p15snqrtgj1vng1b6tlmu1okhfn21.jpg","comments":null},"rubric_order":""}
Ceux qui se baignent ces jours-ci sur une plage méditerranéenne ont de fortes chances de trouver des ordures dans l’eau. […] Les résidus liquides s’avèrent tout aussi préoccupants que les résidus solides. « Les rejets routiniers sont bien plus dangereux que les grandes catastrophes », assure Ricardo Aguilar, directeur des projets de recherche d’Oceana. Chaque année, 400 000 tonnes d’hydrocarbures sont déversées de façon illicite dans la Méditerranée, selon des études menées par cette organisation. Les zones les plus polluées correspondent aux grands ports, tels Algésiras, en Andalousie, et Barcelone. […] Ce type de pollution s’explique par plusieurs facteurs. La Méditerranée est sillonnée par 30 % des navires marchands de la planète et par 20 % des pétroliers, soit 12 000 bateaux par an. Il s’agit là d’une source importante de pollution, mais l’UE assure que l’essentiel (80 %) provient de diverses activités sur la terre ferme.

Source AFP : Pablo Linde, El Pais, 27 juillet 2007, traduit par Courrier International

{"id":"2936","resType":"text","gutType":"65","title":"La pollution en mer M\u00e9diterran\u00e9e","datas":{"content":"Ceux qui se baignent ces jours-ci sur une plage m\u00e9diterran\u00e9enne ont de fortes chances de trouver des ordures dans l&rsquo;eau. [&hellip;] Les r\u00e9sidus liquides s&rsquo;av\u00e8rent tout aussi pr\u00e9occupants que les r\u00e9sidus solides. &laquo; Les rejets routiniers sont bien plus dangereux que les grandes catastrophes &raquo;, assure Ricardo Aguilar, directeur des projets de recherche d&rsquo;Oceana. Chaque ann\u00e9e, 400 000 tonnes d&rsquo;hydrocarbures sont d\u00e9vers\u00e9es de fa\u00e7on illicite dans la M\u00e9diterran\u00e9e, selon des \u00e9tudes men\u00e9es par cette organisation. Les zones les plus pollu\u00e9es correspondent aux grands ports, tels Alg\u00e9siras, en Andalousie, et Barcelone. [&hellip;] Ce type de pollution s&rsquo;explique par plusieurs facteurs. La M\u00e9diterran\u00e9e est sillonn\u00e9e par 30 % des navires marchands de la plan\u00e8te et par 20&nbsp;% des p\u00e9troliers, soit 12 000 bateaux par an. Il s&rsquo;agit l\u00e0 d&rsquo;une source importante de pollution, mais l&rsquo;UE assure que l&rsquo;essentiel (80&nbsp;%) provient de diverses activit\u00e9s sur la terre ferme.","title":"","complements":null,"credits":"","credits2":null,"license":null,"source":"","origine":"","caption":"Source <span class=\"g-n-ral-ref\">AFP<\/span> : Pablo Linde, <span class=\"g-n-ral-ref\">El Pais<\/span>, 27 juillet 2007,&nbsp;traduit par <span class=\"g-n-ral-ref\">Courrier International<\/span>","comments":null},"rubric_order":""}

 
 

Questions

 
 

Menu

Vocabulaire de la page

Annotations du document

Annoter ce document
  • Ce document n'a pas d'annotation
Annoter ce document
  • Ce document n'a pas d'annotation
Annoter ce document
  • Ce document n'a pas d'annotation
Annoter ce document
  • Ce document n'a pas d'annotation
Annoter ce document
  • Ce document n'a pas d'annotation
Annoter ce document
  • Ce document n'a pas d'annotation
Annoter ce document
  • Ce document n'a pas d'annotation
Annoter ce document
  • Ce document n'a pas d'annotation
Annoter ce document
  • Ce document n'a pas d'annotation
Annoter ce document
  • Ce document n'a pas d'annotation
Annoter ce document
  • Ce document n'a pas d'annotation
  Remarques Actualités
Offre promotionnelle Papier + Numérique à -50%
Cette année, profitez de notre offre "Manuels papier + Manuels numériques à -50%" et faites entrer votre établissement dans l'ère du numérique !

Découvrez la vidéo de présentation des manuels numériques pour tablettes sur notre page d'accueil. 

Une question ? Nous sommes à votre écoute au 01.55.25.75.00 ou sur contact@lelivrescolaire.fr