Commander

11

Histoire, Géographie, Éducation civique 3e

Dossier 2

Le congrès de Tours (1920)

La révolution russe de 1917 (chapitre 3) suscite de grands espoirs au sein des mouvements ouvriers européens. L'immédiat après-guerre est ainsi marqué par des grèves et des revendications sociales. À partir de 1920, les partis socialistes qui veulent se rallier à la révolution bolchevique doivent rejoindre la IIIe Internationale créée par Lénine, en acceptant les « 21 conditions ». Cette adhésion est l'objet de débats au parti socialiste français (SFIO). Le 30 décembre 1920, au congrès de Tours, une majorité de militants décide finalement de quitter la SFIO pour fonder le parti communiste (SFIC).

Comment le congrès de Tours modifie-t-il l'équilibre des forces politiques françaises ?

Documents

 

Les responsables du parti se succèdent à la tribune pour défendre leur position, 27 décembre 1920

Sur les banderoles : « L’émancipation des travailleurs sera l’œuvre des travailleurs eux-mêmes », « Prolétaires de tous pays, unissez-vous ».

Photo12

{"id":"16659","resType":"image","gutType":"289","title":"Le 18<sup>e<\/sup> congr&egrave;s de la SFIO &agrave; Tours","datas":{"credits":"Photo12","origine":null,"license":"0","source":"0","caption":"<p class=\"documents-document-legende\">Les responsables du parti se succ&egrave;dent &agrave; la tribune pour d&eacute;fendre leur position, 27 d&eacute;cembre 1920<\/p>","thumb":null,"medium":"\/upload\/emilie_bret\/p16kaidc47svvkqk16rr12vva4o1.jpg","max":"\/upload\/emilie_bret\/max.p16kaidc47svvkqk16rr12vva4o1.jpg","title":null,"comments":"<p class=\"documents-document-commentaire\">Sur les banderoles : &laquo; L&rsquo;&eacute;mancipation des travailleurs sera l&rsquo;&oelig;uvre des travailleurs eux-m&ecirc;mes &raquo;, &laquo; Prol&eacute;taires de tous pays, unissez-vous &raquo;.<\/p>","delivery_comments":null},"rubric_order":"12"}

Léon Blum (1872-1950) entre en politique au moment de l'affaire Dreyfus, et rencontre le leader socialiste Jean Jaurès. A partir de 1905, il joue un rôle majeur au Parti socialiste (SFIO). Il est Président du Conseil sous le Front populaire, de mai 1936 à sa démission en juin 1937. Après la guerre, il occupe brièvement la fonction de chef du Gouvernement provisoire de la République française (décembre 1946-janvier 1947), contribuant ainsi à la mise en place des institutions de la IVe République.

Henri Martinie/Roger-Viollet

{"id":"21211","resType":"image","gutType":"289","title":"L&eacute;on Blum","datas":{"credits":"Henri Martinie\/Roger-Viollet","origine":null,"license":"0","source":"0","caption":"","thumb":null,"medium":"\/upload\/emilie_bret\/p16kaif82318pmgu01sa8ei1e9n1.jpg","max":"\/upload\/emilie_bret\/max.p16kaif82318pmgu01sa8ei1e9n1.jpg","title":null,"comments":"L&eacute;on Blum&nbsp;(1872-1950) entre en politique au moment de l'affaire Dreyfus, et rencontre le leader socialiste Jean Jaur&egrave;s. A partir de 1905, il joue un r&ocirc;le majeur au Parti socialiste (SFIO). Il est Pr&eacute;sident du Conseil sous le Front populaire, de mai 1936 &agrave; sa d&eacute;mission en juin 1937. Apr&egrave;s la guerre, il occupe bri&egrave;vement la fonction de chef du Gouvernement provisoire de la R&eacute;publique fran&ccedil;aise (d&eacute;cembre 1946-janvier 1947), contribuant ainsi &agrave; la mise en place des institutions de la IVe R&eacute;publique.","delivery_comments":null},"rubric_order":"12"}

Le Parti décide d’entrer dans l’Internationale communiste qui coordonne les efforts de toutes les organisations prolétariennes révolutionnaires et dirige leur action libératrice. […] Tous les éléments non encore acquis au communisme doivent être écartés de ces organismes et […] des postes comportant des responsabilités. […] Le Parti est résolu à observer les décisions de l’Internationale communiste et de son comité exécutif. […] Le Parti décide d’entreprendre une propagande persévérante dans toutes les organisations prolétariennes (syndicats, coopératives et autres groupements) en vue de les gagner au communisme. […] À dater du Congrès, le Parti se nommera Parti socialiste, Section française de l’Internationale communiste.





Résolution présentée au Congrès par le Comité de la IIIe Internationale et par la fraction de Marcel Cachin et Ludovic Frossard

{"id":"16666","resType":"text","gutType":"291","title":"Les partisans de l&rsquo;adh&eacute;sion &agrave; la III<span class=\"g-n-ral-exposant\">e<\/span> Internationale","datas":{"content":"<p class=\"documents-document-extrait\">Le Parti d\u00e9cide d&rsquo;entrer dans l&rsquo;Internationale communiste qui coordonne les efforts de toutes les organisations prol\u00e9tariennes r\u00e9volutionnaires et dirige leur action lib\u00e9ratrice. [&hellip;] Tous les \u00e9l\u00e9ments non encore acquis au communisme doivent \u00eatre \u00e9cart\u00e9s de ces organismes et [&hellip;] des postes comportant des responsabilit\u00e9s. [&hellip;] Le Parti est r\u00e9solu \u00e0 observer les d\u00e9cisions de l&rsquo;Internationale communiste et de son comit\u00e9 ex\u00e9cutif. [&hellip;] Le Parti d\u00e9cide d&rsquo;entreprendre une propagande pers\u00e9v\u00e9rante dans toutes les organisations <span class=\"encadr-vocabulaire\">prol\u00e9tariennes<\/span> (syndicats, coop\u00e9ratives et autres groupements) en vue de les gagner au communisme. [&hellip;] &Agrave; dater du Congr\u00e8s, le Parti se nommera Parti socialiste, Section fran\u00e7aise de l&rsquo;Internationale communiste.<\/p>\n<br \/><br \/><div class=\"footNoteArea\" style=\"display:none;\">&nbsp;<\/div>","title":null,"complements":null,"credits":null,"credits2":"<em><span class=\"g-n-ral-italique\">R&eacute;solution pr&eacute;sent&eacute;e au Congr&egrave;s par le Comit&eacute; de la III<\/span><sup><span class=\"g-n-ral-exposant\">e<\/span><\/sup><span class=\"g-n-ral-italique\"> Internationale et par la fraction<\/span><\/em> de Marcel Cachin et Ludovic Frossard","license":null,"source":"0","origine":"","caption":"","comments":null},"rubric_order":"12"}

 

La direction du Parti [socialiste] appartenait au Parti lui-même. C’est à la base même du Parti, dans la masse des militants et des cotisants, que se formaient la volonté et la pensée collectives [qui] remontaient d’étage en étage, de la section à la fédération, de la fédération au conseil national, du conseil national au congrès. […] Le parti socialiste […] s’adressait [aux] travailleurs par des moyens de recrutement et de propagande publics. […]
Il faisait des réunions, des campagnes électorales […] Quel sera le parti nouveau que vous voulez créer ? […] C’est […] le comité exécutif [de la IIIe Internationale] qui aura sur vous les pouvoirs les plus étendus, qui aura le droit d’exclure les groupements ou les individus, qui centralisera l’action politique. […] Pendant que vous irez courir l’aventure, il faut que quelqu’un reste garder la vieille maison.





Extrait de l’Allocution de Léon Blum au Congrès, 27 décembre 1920

{"id":"16660","resType":"text","gutType":"291","title":"&laquo;&nbsp;Garder la vieille maison&nbsp;&raquo;&nbsp;: L&eacute;on Blum contre l&rsquo;adh&eacute;sion &agrave; la III<span class=\"g-n-ral-exposant\">e<\/span> Internationale","datas":{"content":"<p class=\"documents-document-extrait\">La direction du Parti [socialiste] appartenait au Parti lui-m\u00eame. C&rsquo;est \u00e0 la base m\u00eame du Parti, dans la masse des militants et des cotisants, que se formaient la volont\u00e9 et la pens\u00e9e collectives [qui] remontaient d&rsquo;\u00e9tage en \u00e9tage, de la section \u00e0 la f\u00e9d\u00e9ration, de la f\u00e9d\u00e9ration au conseil national, du conseil national au congr\u00e8s. [&hellip;] Le parti socialiste [&hellip;] s&rsquo;adressait [aux] travailleurs par des moyens de recrutement et de propagande publics. [&hellip;] <br \/>Il faisait des r\u00e9unions, des campagnes \u00e9lectorales [&hellip;] Quel sera le parti nouveau que vous voulez cr\u00e9er ? [&hellip;] C&rsquo;est [&hellip;] le comit\u00e9 ex\u00e9cutif [de la III<span class=\"g-n-ral-exposant\">e<\/span> Internationale] qui aura sur vous les pouvoirs les plus \u00e9tendus, qui aura le droit d&rsquo;exclure les groupements ou les individus, qui centralisera l&rsquo;action politique. [&hellip;] Pendant que vous irez courir l&rsquo;aventure, il faut que quelqu&rsquo;un reste garder la vieille maison.<\/p>\n<br \/><br \/><div class=\"footNoteArea\" style=\"display:none;\">&nbsp;<\/div>","title":null,"complements":null,"credits":null,"credits2":"Extrait de l&rsquo;<em><span class=\"g-n-ral-reference\">Allocution de L&eacute;on Blum au Congr&egrave;s<\/span><\/em>, 27 d&eacute;cembre 1920","license":null,"source":"0","origine":"","caption":"","comments":null},"rubric_order":"12"}

 
{"id":"16667","resType":"illus","gutType":"292","title":"La r&eacute;partition des votes au Congr&egrave;s de Tours","datas":{"credits":"","license":"0","source":"0","caption":"<p class=\"documents-document-commentaire\">&Agrave; la suite du congr&egrave;s de Tours, le parti se divise entre les partisans de l&rsquo;adh&eacute;sion &agrave; la III<span class=\"g-n-ral-exposant\">e<\/span> Internationale, qui fondent la SFIC, ou PCF (Parti communiste fran&ccedil;ais), et ses opposants qui restent &agrave; la SFIO.<\/p>","description":"Ins&eacute;rer un graphique (camembert) comportant trois secteurs :<br \/>- Adh&eacute;sion &agrave; la IIIe Internationale (Cachin et Frossard) : 69 %.<br \/>- Adh&eacute;sion avec r&eacute;serves (Longuet) : 22 %.<br \/>- L&rsquo;abstention, d&eacute;fendue par Blum&nbsp;: 8 %.","thumb":"\/upload\/LeLivreScolaire\/thumb.small.p16m594l8915ch163b1sse5ae13b81.png","medium":"\/upload\/LeLivreScolaire\/p16m594l8915ch163b1sse5ae13b81.png","max":"\/upload\/LeLivreScolaire\/max.p16m594l8915ch163b1sse5ae13b81.png","comments":"A la suite du Congr&egrave;s de Tours, le parti se divise entre les partisans de l'adh&eacute;sion &agrave; la III<sup>e <\/sup>Internationale, qui fondent la SFIC, ou PCF (Parti Communiste Fran&ccedil;ais), et ses opposants qui restent &agrave; la SFIO."},"rubric_order":"12"}

Reproduction d’un manifeste lancé par avion sur la région parisienne le 8 avril 1927

La révolution russe et la montée du communisme suscitent des réactions de peur et d’opposition, notamment à droite. Beaucoup voient d’un mauvais œil « la menace bolchévique » et redoutent son extension au reste de l’Europe.

Collection IM/Kharabine-Tapabor

{"id":"21413","resType":"image","gutType":"289","title":"\"L'araign&eacute;e bolcheviste\" : une image anticommuniste","datas":{"credits":"Collection IM\/Kharabine-Tapabor","origine":null,"license":"0","source":"0","caption":"<p class=\"documents-document-legende\">Reproduction d&rsquo;un manifeste lanc&eacute; par avion sur la r&eacute;gion parisienne le 8 avril 1927<\/p>","thumb":null,"medium":"\/upload\/emilie_bret\/p16kai7d7ga4mkv27i31e5k19hf1.jpg","max":"\/upload\/emilie_bret\/max.p16kai7d7ga4mkv27i31e5k19hf1.jpg","title":null,"comments":"<p class=\"documents-document-commentaire\">La r&eacute;volution russe et la mont&eacute;e du communisme suscitent des r&eacute;actions de peur et d&rsquo;opposition, notamment &agrave; droite. Beaucoup voient d&rsquo;un mauvais &oelig;il &laquo;&nbsp;la menace bolch&eacute;vique&nbsp;&raquo; et redoutent son extension au reste de l&rsquo;Europe.<\/p>","delivery_comments":null},"rubric_order":"12"}
 

Analyse des documents

 
 

Menu

Annotations du document

Annoter ce document
  • Ce document n'a pas d'annotation
Annoter ce document
  • Ce document n'a pas d'annotation
Annoter ce document
  • Ce document n'a pas d'annotation
Annoter ce document
  • Ce document n'a pas d'annotation
Annoter ce document
  • Ce document n'a pas d'annotation
Annoter ce document
  • Ce document n'a pas d'annotation
Annoter ce document
  • Ce document n'a pas d'annotation
Annoter ce document
  • Ce document n'a pas d'annotation
Annoter ce document
  • Ce document n'a pas d'annotation
Annoter ce document
  • Ce document n'a pas d'annotation
Annoter ce document
  • Ce document n'a pas d'annotation
  Remarques Actualités
Nous vous accompagnons pour découvrir nos ressources
Vous êtes nouveau sur lelivrescolaire.fr et vous souhaitez découvrir comment utiliser nos manuels numériques dans votre matière ?

Je suis là pour vous accompagner ! N'hésitez pas à me contacter :

- par téléphone au 01.55.25.75.00
- par mail à l'adresse penelope@lelivrescolaire.fr


Réponse rapide garantie :) 

A très bientôt !
Pénélope